Olivier Martial

Comédien

Olivier Martial2

Aime les soirs d’été, le vin de Bourgogne et la Toscane. Il aime aussi regarder l’eau tourbillonner. C’est chouette les courants marins ! Mais après avoir contribué à la pollution terrestre en dessinant de grandes tours métalliques fumantes au milieu des océans, il a trouvé plus rigolo de dire des mots qui n’étaient pas les siens. Comme ceux de gens morts comme Molière dans Les fourberies de Scapin et Le bourgeois gentilhomme, Corneille dans Horace et Le Cid, Racine dans Andromaque, Théophile De Viau dans Les amours tragiques de Pyrame et Thisbée. Ou ceux de gens morts aussi mais il y a moins longtemps comme Pirandello dans Je rêve mais peut-être pas et Strindberg dans Créanciers. Et parfois il rencontre les mots de gens pas encore morts, des vivants, comme Steven Berkoff avec Kvetch, Christophe Pellet avec Le garçon Girafe, Erri De Luca avec Au nom de la mère, Frédéric Mauvignier avec Calibre 38 Dernière Didascalie. Ses desserts préférés sont au chocolat.

Mettre la science en scène… en restant au coeur de l’humain !

Depuis 2011, Comédie des Ondes a réalisé plus de 380 représentations, dans 46 départements, devant plus de 28 000 spectatrices et spectateurs !

SOUTENEZ-NOUS SUR HELLO ASSO !

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER !

Notre agenda
novembre 2019
L M M J V S D
« Mai    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  
Nos derniers articles